La SPCA Ouest applique la Loi 54

La SPCA Ouest applique la Loi 54

La SPCA Ouest applique la Loi 54

La Loi sur le Bien-Être et la Sécurité de l’Animal et comment nous voulons aider à faire une différence.

 

CONTEXTE

En 2010, Normand Girard a tenté d’euthanasier sa chienne et ses 7 chiots avec du monoxyde de carbone provenant de sa voiture. Lorsque cela n’a pas fonctionné, il a pris un pistolet à clous et a enfoncé un clou dans le crâne du chien, ainsi que dans le crâne et la gorge d’un des chiots. Miraculeusement, ils ont tous les deux survécus. Désespéré de se débarrasser d’eux, il abandonna le chien blessé et ses 7 chiots au bord de la route. Un sauvetage pour animaux local les a retrouvé. Normand a été condamné à 150 heures de travaux communautaires et a dû payer le refuge qui a sauvé la chienne et ses chiots 2 000 $ en un an. En 2012, Normand a été autorisé à posséder un chien à nouveau

Les lois du Québec sur la protection des animaux sont très laxistes et leur application sont très difficiles. La rétribution pour de nombreuses formes de cruauté envers les animaux est presque nulle: des amendes minimales sont infligées et pendant des courtes périodes de temps, les abuseurs d’animaux ne sont pas autorisés à posséder des animaux.

En 2015, l’Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 54 qui définissait finalement les animaux comme des êtres ayant des besoins biologiques plutôt que des biens. Le Québec a également adopté la Loi sur le bien-être et la sécurité des animaux pour définir les comportements acceptables à l’égard des animaux. La loi prévoit notamment des peines pouvant aller jusqu’à 250 000 dollars pour une première infraction et un emprisonnement pouvant aller jusqu’à 18 mois en cas de récidive.

shutterstock_124582288

La nouvelle législation du Québec sur le bien-être des animaux est un pas géant vers le traitement approprié des animaux domestiques, d’élevage et sauvages dans notre province. Il faut encore créer des précédents juridiques pour imposer ces nouvelles sanctions et la province s’aperçoit qu’il est nécessaire de former de nouveaux inspecteurs du bien-être des animaux qui pourront attraper les abuseurs et appliquer ces nouvelles normes en matière de droits des animaux.

LE BUREAU DES ENQUÊTES DE LA SPCA OUEST

La SPCA Ouest a le privilège d’agir en tant qu’inspecteurs pour le gouvernement du Québec et de sortir physiquement un animal d’une situation dommageable et d’engager des poursuites judiciaires contre les présumés abuseurs d’animaux. Auparavant, il fallait amener un animal au refuge ou la SPCA Ouest devait ouvrir une enquête auprès d’un ministère du gouvernement, ce qui pouvait prendre des mois et parfois des années avant que des mesures soient prises. Ce nouveau pouvoir peut nous aider à avoir un impact énorme sur la vie de milliers d’animaux de compagnie négligés, maltraités et oubliés.

spca-badge

La SPCA Ouest veut aider notre communauté en augmentant notre équipe d’enquêteurs, en informant le public de ces nouvelles lois et des mesures à prendre en cas de suspicion de mauvais traitements envers les animaux, et en améliorant l’efficacité de notre refuge SANS-EUTHANASIE  afin que nous puissions nous préparer à l’afflux d’animaux ayant besoin d’un abri qui ont été enlevés de des situations dangereuses.

Pouvoir appliquer la Loi sur le Bien-Être et la Sécurité des Animaux signifie que Lucky sera « Lucky » beaucoup plus tôt et que ses jours d’être affamé et battu sont derrière lui. Cela signifie que Coco sera retiré de la personne qui ne lui donnera même pas les soins médicaux les plus élémentaires. Son otite sera traitée et elle n’aura plus besoin de se ronger la peau pour tenter d’atténuer ses souffrances. Cela signifie également que des personnes comme Normand Girard vont peut-être réfléchir avant de prendre un pistolet à clous sur la tête d’un animal, car les conséquences seront plus conformes au niveau de justice que ces animaux méritent.

La perception des animaux et la manière dont ils méritent d’être traités vont changer. Si nous pouvons montrer aux gens que leur gouvernement soutient le renforcement des droits des animaux et que des organisations à but non lucratif locales telles que la SPCA Ouest peuvent contribuer à renforcer la protection des animaux, nous, en tant que peuple, changerons pour le mieux. Le monde a plus que jamais besoin de notre aide et les animaux, des êtres sans défense qui ne peuvent pas se défendre seuls, sont un excellent point de départ.